h1

DIY – cobweb shredded t-shirt (en français)

23 juin 2013

Hello,

La semaine passée, mes petits doigts me démangeaient. J’avais repéré sur des blogs de customisation comment réaliser ce qu’ils appellent en anglais un « cobweb shredded t-shirt », qui consiste à défaire certains fils de la trame du tissu pour rendre la partie modifiée « semi-transparente » (et éventuellement déformée).

La technique est très simple MAIS cela prend énormément de temps! Surtout lorsque qu’on s’attaque à de grandes portions et qu’on veut un résultat régulier, sans trop de trous. Je n’exagère vraiment pas en disant que j’y ai passé plus de 7h.

Voici les différentes étapes pour réaliser ce t-shirt, si le coeur vous en dit:

cobweb shredded steps 1 2 3

1. Choisir un t-shirt et découper le bord le long de la couture.

2. Délimitez en avance la partie que vous souhaitez modifier. Il n’est pas nécessaire d’utiliser des épingles ou pinces. Personnellement, j’ai utilisé ces pinces pour avoir un résultat symétrique et pour le repérer au début du processus de modification.

3. Commencez à tirer quelques fils vers le bas sans les casser (certains disent que peu importe, mais au plus vous cassez de fils au cours de la modification, au plus vous aurez des « trous »).
Au début, c’est assez difficile de repérer les fils et de les tirer. Le résultat sur les premières lignes vous paraîtra peut-être catastrophique, mais au final le résultat sera très différent (dans le bon sens).

4. Continuez à tirer les fils (plus ou moins délicatement) au fur et à mesure que votre travail avance et ce jusqu’à la fin de la zone que vous aurez définie. Pour un résultat parfait, veillez à tirer les fils sur toute la largeur. On a vite tendance à oublier l’une ou l’autre maille!
Pour un résultat plus destructuré, tirer plus fort sur les fils pour les faire pendre plus. Pour un résultat « sage » ou non déformé, contentez vous de tirer les fils pour défaire les mailles dans trop forcer.
Ne vous inquiétez pas de trop si vous avez l’impression que l’espace de travail devient plus étroit. Si vous travailler sur tout la longueur du dos comme je l’ai fait, le résultat final sera droit.

cobweb shredded top last step

Donc si vous avez du temps à perdre , n’hésitez pas à vous lancer. Si le soleil revient un jour, vous aurez peut-être même l’occasion de porter ce t-shirt!

h1

Recyclage de vinyles : portes boucles d’oreilles avec découpe de vinyle

20 mai 2013

Salut tout le monde,

Il y a quelques mois, j’avais créé ce porte boucles d’oreilles à base d’un vinyle.
Cet objet est devenu mon objet de décoration préféré.

Il me restait deux vinyles sous la main. J’ai donc décidé d’en refaire en ce jour de congé.
Le premier est similaire à celui de l’article précédent (http://wp.me/pKqDb-5X), avec 5 blocs prévus pour 20 boucles d’oreilles (voire plus).

Pour le deuxième, par contre, j’ai décidé de m’essayer à la découpe de vinyle. Soyez donc indulgents, c’est mon premier essai, à main levée et avec les moyens du bord (bougies, épingles, piques en bois…). Pour ceux qui se demanderaient ce que j’ai voulu représenter, c’est une sorte de fleur😉

Tout deux tiennent seuls grâce au bas du vinyle qui est replié pour créer un pied.

IMG_4123

IMG_4127

h1

La foire aux Savoir-Faire à Bruxelles – ateliers DIY

21 mars 2013

Il y a quelques mois, au cours d’une soirée Antitapas, Nathalie et moi sommes tombées sur un stand de la Foire aux Savoir-faire qui nous proposait des façons de récupérer des canettes ou des bouteilles en plastique usagées.

Un petit flyer et quelques mois plus tard, Nathalie me propose de participer à l’atelier du mercredi  20 mars pour faire des tabliers de A à Z. Le mercredi venu, nous voilà donc au 99 rue de Trone, à Bruxelles.

Au début, nous ne sommes que deux, ce qui nous laisse le temps de choisir le ou les tissus que nous souhaitons utiliser. Ensuite, d’autres personnes se joindront à nous pour passer une bonne soirée, dans une ambiance détendue et certainement très accueillante.

Le concept:
Arrêtons le gaspillage, récupérons!

La foire aux Savoir-Faire propose des ateliers gratuits assez variés.
Parmi leur programme, des sessions sont organisées chaque mercredi. Une semaine a lieu un atelier « couture/textile », la semaine suivante ce sera une activité « bricolage » (avec des matériaux divers, perceuses, etc.).
Vous trouverez leur calendrier ici.

Pour notre activité couture, nous étions aiguillés (oui, il y avait aussi des messieurs!) par une jeune femme très sympa, Hélène. Certes, on lui a donné pas mal de travail en cassant les fils et en déréglant les machines à coudre, mais jamais elle n’a perdu son sens de l’humour ni sa patience.
Très vite, le contact s’établit entre les différents participants, qui vont à ces ateliers pour s’initier, se perfectionner, découvrir ou tout simplement pour partager une soirée  avec d’autres personnes.
L’atelier était organisé entre 18 et 21h. Nous avons finalement pu occuper les lieux et les machines jusque 21h40 pour achever notre tablier.

Mon opinion:

Je vous conseille ces ateliers si vous voulez passer une bonne soirée et rencontrer des personnes tout en pratiquant une activité qui vous intéresse ou qui vous plait. On vous donnera des conseils utiles, mais attention, ce ne sont pas des « cours ».

Si vous voulez juste créer un objet ou projet, le finir à tout prix, en apprenant les techniques de A à Z dans un domaine, alors ces ateliers ne vous conviendront pas.

Et quand même, une petite photo de Nathalie au travail et de mon tablier:

IMG_3704

IMG_3705

h1

Créez vous-même vos cols claudine!

3 janvier 2013

Chose promise, chose due (on oublie le mois et demi de retard, hein?)!

Voici quelques informations qui vous permettront de faire vos propres cols Claudine pour presque pas un sou.

Voici les modèles que j’ai créés:

col claudine modèles créés

 

col claudine modèle porté

Je me suis inspirée du site suivant – http://honestlywtf.com/diy/diy-peter-pan-collar – qui propose un patron de col que j’ai décalqué et à partir duquel je me suis inspirée.

Et ici, mes patrons:

col claudine  patrons

Pour mes cols, j’ai utilisé de la feutrine de deux qualités différentes: une très fine et une autre un peu plus épaisse.
Je conseille de travailler avec de la feutrine pas trop légère car au moindre mouvement du top ou de la robe que vous portez, le col bougera et pourrait ne pas se remettre dans la bonne position…
Ou alors, il faut utiliser une matière qui accroche moins que la feutrine (mais qui nécessitera probablement de la couture).

 

La confection de vos cols claudine vont se dérouler en 4 étapes:

1) Créer/décalquer/dessiner le patron;

2) Appliquer le patron sur le matériel ou tissu que vous aurez choisi et découper.

3) Décorer les cols selon vos envies (moi j’ai appliqué des brillants thermocollants, sur le site référencé ci-dessus, elle fait des trous à l’aide d’une machine bizarroïde). J’ai également utilisé un bouton pour assembler les deux côtés, mais avec un peu d’imagination, on peut trouver d’autres accessoires pour ce faire.

4) Réaliser le système de fermeture: dans ce cas-ci, un trou à l’extrémité de chaque côté du col, dans lequel je passe un fil/ruban/autre.

 

Franchement, il n’y a pas plus facile, vous ne trouvez pas?🙂

h1

Hand made Fan top – When the sun shone on DB

15 septembre 2012

Me revoici avec un « Fan top » cette-fois-ci consacré à Devendra Banhart.

J’ai utilisé la même méthode que la fois passée, c’est-à-dire que j’ai d’abord créé un pochoir à l’ordinateur sur base d’une photo (mode bichrome). Ensuite, je l’ai découpé et j’ai appliqué la peinture par dessus.

Le top manquait cruellement de quelque chose. J’ai donc décidé d’ajouter le soleil et ses rayons.
Pourquoi ce motif? Car Devendra Banhart est l’ami d’un autre chanteur américain surnommé Vetiver.  Et ce cher DB a écrit une chanson intitulée: « When the sun shone on Vetiver ».

Voici donc mon adaptation: « When the sun shone on DB ».

Pour les rayons j’ai trouvé un système D: il suffit de tracer des traits de peinture sur le côté fin d’une latte et d’appliquer la latte soigneusement sur le tissu!🙂

h1

Boucles d’oreille et pendentifs: preview

16 avril 2012

Voici mes premières tentatives de création de bijoux en plastique fou* (je reposterai une nouvelle photo une fois les bijoux terminés).

Je pensais ne faire que des boucles d’oreille mais finalement, certains serviront plutôt de pendentif vu leur taille. Et malheureusement, certaines couleurs ont un peu bavé. Mais je suis quand même satisfaite du résultat🙂.

*Le plastique fou, c’est une fine feuille en plastique sur laquelle on dessine et colorie des motifs avant de les découper et de les enfourner. Le motif enfourné se tord, se déforme, rapetisse (d’environ 5-7 fois) et s’épaissit avant de trouver sa forme finale.

h1

De délicieux cookies américains

6 avril 2012

Voici une recette de cookies tout droit piquée du site Madmoizelle, plus précisément de cette page.

Comme j’aime faire d’énormes quantités, je double les quantités d’ingrédients de la recette originale. Ce qui donne:

  • 2 œufs
  • 300 g de pépites de chocolat
  • 300g de sucre (moitié sucre blanc, moitié cassonade)
  • 1 pincée de sel
  • du sucre vanillé (accessoire)
  • 200 g de beurre
  • 350-400g de farine (la recette originale indique 450g mais c’est de trop, le mélange devient vraiment difficile à mélanger après)
  • 2 cuillère à café de levure chimique

La dernière fois, à la place du sucre vanillé, j’avais mis une demie cuillère à café de cannelle (je n’aime pas quand c’est trop sucré). La prochaine fois, j’essaierai avec un peu de piment rouge séché. =)

Il faut d’abord faire ramollir le beurre. Perso, je suis une grande adepte du beurre fondu au micro-ondes. Dans un saladier, on verse le sucre et le beurre ramolli et on mélange le tout pour obtenir jusqu’à l’obtention d’une pâte.

Ensuite, on ajoute le sucre vanillé (ou la cannelle et autres épices), le sel et les œufs. La pâte deviendra plus liquide. On ajoute alors la levure et on mélange à nouveau.

La recette originale conseille d’ajouter les pépites de chocolat à ce moment-là. Je ne sais pas quelle est la meilleure méthode. La dernière fois, la pâte était très difficile à mélanger au moment d’incorporer la farine, je pense que s’il n’y avait pas eu les pépites, ça aurait peut-être été plus rapide. Toutefois, ajouter les pépites à ce moment là assure leur bonne répartition dans toute la pâte. Donc si vous le souhaitez, ajoutez les pépites de chocolat.

Et enfin, on ajoute la farine. Échauffez-vous les muscles parce qu’ils vont travailler. Généralement, je finis de mélanger la pâte à la main quand elle devient très consistante.

Maintenant, soit vous décidez de l’enfourner directement dans le four, qui aura été préchauffé à 180°, en formant des petits amas de pâtes, soit vous formez un boudin que vous mettrez au frigo pendant deux heures et que vous découperez en « tranche » d’1-1,5 cm à placer sur une plaque du four. (Pour moi, option 1!)

Et voilààà, dix petites minutes par fournée et vous obtiendrez de délicieux cookies.

Ps: Ils sont encore meilleurs le lendemain!

%d blogueurs aiment cette page :